Boher prend une balle !

Alors que l’incendiaire des commissariats du Canet et du Mistral rôde toujours, Boher et ses collègues sont chargés d’assurer la surveillance du Juge Senghor, qui apparaît comme la prochaine cible d’Alex Bertier.
Le juge doit se rendre à une conférence de magistrats, et il en va de sa survie d’être protégé par plusieurs policiers. Alors qu’il sort de cette conférence, il rejoint la voiture qui va le conduire dans son bureau.

Alex Bertier, l’incendaire, bien renseigné sur les déplacements de la police et du juge, se tient près d’eux, vêtu d’une tenue de policier. Soudain, il fonce sur eux et tire une balle sur le juge. Boher, qui se trouve devant le juge, est touché par la balle…
Le juge est sauf, mais Boher tombe à terre, inconscient.

WTF : Baptiste déjà papa ?!

Et pour cause : Baptiste est en train de s’entraîner à porter son bébé à l’aide d’un grand châle !
Emma veut que Baptiste et elle soient les plus prêts possible pour l’arrivée du bébé, et c’est dans cette perspective qu’elle s’est mis en tête d’acheter une poupée de la taille d’un vrai bébé, et qu’elle a demandé à Baptiste de s’entraîner à s’en occuper !

Baptiste, très impliqué dans la grossesse d’Emma, montre une nouvelle fois sa bonne volonté et son entrain envers sa future famille. Bravo Baptiste !

Un dernier espoir pour Wendy !

Le message est clair : c’est une photo de Wendy les yeux fermés, habillée comme toutes les victimes de l’Enchanteur. Sous la photo, un seul message : « toujours vivante… ».
Que penser de cette photo ?
Nous savons tous qu’il n’est pas dans les habitudes de l’Enchanteur de laisser ses victimes en vie, on en vient donc à se demander quelle est la raison qui peut pousser Nicolas à laisser une chance à Wendy…
Nicolas est à un moment de sa vie où il veut s’installer dans un quotidien tranquille avec Blanche, et vivre sa vie. Il est fort probable que son amour pour Blanche le pousse lentement mais sûrement vers la rédemption. Wendy serait-elle le résultat de cette rédemption à venir ?
Souhaite-t-il faire passer un message à la police et au monde en contactant Sacha ? Est-il en train de manipuler une nouvelle fois tout le Mistral ?
Nous le saurons bien assez tôt…

Océane, prête à tuer…

La petite Océane, déjà fragilisée par la vie, est depuis en état de choc.
La première manifestation de ce choc est évidemment son mutisme. Mais alors qu’elle vient tout juste de se remettre à parler et qu’elle affirme à Sacha aller mieux et être en train de surmonter cette épreuve, on la surprend dans la cuisine fascinée par la lame d’un couteau qu’elle tient entre les mains.
Océane serait-elle en proie à des pulsions mortelles ? Pense-t-elle au suicide ou est-elle en train de concocter un plan pour assassiner quelqu’un ?

Cette situation est d’autant plus inquiétante qu’Océane sombre petit à petit dans la paranoïa, et notamment au sein de son entourage. Elle est persuadée qu’elle ne peut faire confiance à personne, et surtout pas ses parents…
Luna et Sacha sont-ils en danger ? Sera-t-elle soignée à temps ?

Pourquoi Nicolas est-il devenu l’Enchanteur !

Comme tout assassin, son histoire personnelle est au coeur des vices qui l’habitent. Découvrez ci-dessous le traumatisme à l’origine de sa psychose…
Quand il était enfant, Nicolas passait beaucoup de temps dans la boutique de sa mère, fleuriste. Son père étant absent de la cellule familiale, il était très proche d’elle.
Un jour, alors que Nicolas avait 8 ans et qu’il venait tout juste de terminer ses devoirs dans l’arrière boutique, il appelle sa mère afin de lui faire vérifier ses exercices.
Celle-ci ne lui répondant pas, il se rend dans la boutique, et la découvre inanimée, à terre au milieu des fleurs, notamment des Lys, une marre de sang tâchant sa robe violette.
Nicolas n’a jamais parlé à personne de cet épisode de sa vie, pourtant profondément traumatisant et indépassable.
La mort de sa mère, mais surtout cette dernière image d’elle, marquera à jamais Nicolas, qui a ensuite passé une grande partie de sa vie à reproduire cette scène macabre.

Vitreuil va-t-elle mourir ?

Et pour cause !
Alors qu’elle rentre à son hôtel un soir, l’Enchanteur, caché dans la pénombre, l’attend dans sa chambre.
Dès lors, commence le macabre manège de Nicolas : la mise en place de la scène de meurtre. Après avoir piqué de sa seringue Anémone, il l’habille de la fameuse robe violette, lui vernit les ongles, et alors qu’il s’apprête à la tuer, il a soudain une vision ! Au lieu de voir Anémone devant lui, il voit Blanche à sa place. Cela vient perturber son processus de meurtre.
Pendant ce temps-là, Djawad, qui n’est autre que le nouveau chauffeur de Vitreuil, constate qu’elle ne répond plus à son téléphone. Mis en garde par cette dernière des risques qu’elle encourt, c’est affolé qu’il se rend à l’hôtel et après maintes négociations, il obtient enfin du groom de l’hôtel de pouvoir monter dans la chambre d’Anémone.
Timing parfait : Djawad arrive avant que Nicolas ait pu aller au bout de sa macabre démarche.
Djawad et le groom appellent la police, et Anémone, sauvée de peu, est conduite à l’hôpital, toujours endormie sous l’effet du puissant somnifère que Nicolas lui a injecté dans le sang.
Anémone est donc vivante ! C’était moins une…
Ces événements nous poussent néanmoins à nous demander quand aura lieu le prochain meurtre et qui sera la prochaine victime de l’Enchanteur ?

L'enchanteur démasqué !

Cela semble se corser pour l’Enchanteur ! Et cette fois-ci, pour de bon !
Alors que Nicolas rentre un soir chez lui (et Blanche, de surcroît) il est étonné de voir que quelqu’un lui a fait livrer un énorme bouquet de Lys.
Son « admirateur » lui a également fait parvenir un petit mot.
Stressé, Nicolas attend que Blanche soit hors de portée de vue pour découvrir le message que contient la petite enveloppe.
Sur ce mot est écrit : « Je sais qui vous êtes ».
Impossible de déduire l’origine de l’expéditeur, l’écriture étant assez enfantine, probablement pour brouiller les pistes…
Nicolas va devoir être plus rapide que cette personne, s’il veut continuer de s’en sortir… !